bullet_60x60

 

03 avril 2010

Changement d'heure : Et la santé ?

Et la santé ?

Myriam Kerkhofs, responsable du laboratoire du sommeil du CHU Vésale

 
Qu'elle soit du micro-onde, du GSM ou du typique coucou offert par tante Anne de retour de Suisse, toutes nos horloges subiront dans quelques jours, leur lifting annuel: le passage à l'heure d'hiver... Et nous, comment vivons-nous cela ? Réponse avec Myriam Kerkhofs, responsable du laboratoire du sommeil du CHU Vésale (Montigny-le-Tilleul).

 
Le changement d'heure a-t-il un effet sur les individus ?
 
Une enquête a été menée en Grande-Bretagne: elle montre qu'un décalage d'une heure simplement a effectivement un impact sur les individus. Une dizaine de jours sont nécessaires pour que notre horloge interne s'adapte à ce changement.

 
Quelle attitude conseillez-vous d'adopter face à un changement d'heure ?
 
Tout comme pour le décalage horaire lorsque nous prenons l'avion, nous devons tenter d'anticiper le passage à l'heure d'hiver en décalant progressivement notre rythme habituel pendant les quelques jours qui précèdent le changement d'heure.

 
Tout le monde vit-il de la même manière le changement d'heure ?
 
Non, bien sûr. Les enfants en particulier sont plus sensibles au changement. L'horloge biologique des adultes est sensible à la lumière mais elle est aussi confrontée à d'autres donneurs de temps externes tels que l'horaire de travail, l'horaire des crèches ou des trains...

 
Avoir un bon sommeil est-il important ? Pourquoi ?
 
C'est effectivement très important. Le manque de sommeil a des conséquences sur notre humeur, sur notre vigilance, trop souvent sous-estimées. En effet, de nombreux accidents de roulage ou de travail sont attribués à une vigilance moindre.

 
Ces questions préoccupent les scientifiques ?
 
Oui, de plus en plus. Les laboratoires du sommeil se sont multipliés dans les hôpitaux ces dernières années : des équipes pluridisciplinaires se penchent là sur le sommeil et ses troubles, tentent d'apporter des traitements aux pathologies détectées… Différentes recherches et études sont également menées sur la question partout en Europe et aux Etats-Unis.

 
En Belgique également ?
 
Oui, nous travaillons aussi sur la problématique du sommeil et de ses pathologies. La Belgian Association for the Study of Sleep - BASS - a été créée en 1982 et se réunira le 17 novembre prochain sur le campus de Parentville de l'ULB, à Charleroi. Des spécialistes internationaux viendront nous exposer l'état de leurs recherches autour du thème "Morbidity and Mortality associated with sleep".

 
Le laboratoire du sommeil du CHU Vésale développe également des recherches ?
 
Oui, nous nous intéressons en particulier en ce moment au sommeil des femmes qui a été souvent négligé dans les études précédentes. Nous tentons de comprendre la physiologie du sommeil, les effets de certaines hormones...

Infos trouvés sur le site du

Centre de culture scientifique ULB

Posté par Joella_ à 12:35 - *Changement d'heure* - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







Retour vers le menu de Pâques Retour vers l'univers des astuces